Site Loader

Le plancher bas est le sol le plus bas du bâtiment, c’est le niveau sous lequel il n’y a pas d’autre niveau. C’est une partie importante du bâtiment. Il est donc indispensable de l’isoler thermiquement pour ne pas avoir d’importantes déperditions de chaleur. Cette isolation des planchers bas est primordiale pour optimiser le confort énergétique des logements dans toute la France en général, et dans le département du Loir-et-Cher en particulier. Quelles sont les solutions les plus adaptées au climat et à l’architecture typiques du département ? Comment isoler efficacement son plancher bas pour réduire sa facture énergétique dans le Loir-et-Cher ? 

Les bénéfices de l’Isolation des planchers bas

L’isolation des planchers bas présente de nombreux avantages pour les habitations situées dans le département du Loir-et-Cher. Elle permet tout d’abord de réaliser d’importantes économies d’énergie, en limitant les déperditions thermiques vers le sol. 

Le confort thermique s’en trouve nettement amélioré, avec des pièces plus chaudes en hiver. Certains résidents témoignent d’une diminution de leur consommation de chauffage. Cette diminution peut atteindre dans certains cas les 25 %. L’isolation des planchers bas est une étape clé pour améliorer l’efficacité énergétique d’une maison, en réduisant les pertes de chaleur et en augmentant le confort global.

L’isolation des planchers bas est une étape clé pour améliorer l’efficacité énergétique d’une maison, en réduisant les pertes de chaleur et en augmentant le confort global. En diminuant les besoins en chauffage, elle limite les émissions de gaz à effet de serre comme le CO2. Améliorer l’isolation d’un plancher bas participe ainsi à la transition écologique du territoire. 

Côté santé, l’isolation des sols combat l’humidité et les moisissures, sources de maladies respiratoires et allergies. Elle supprime les sensations de froid dues aux sols froids, améliore le bien-être des habitants. En hiver, se déplacer pieds nus sur un sol isolé s’avère bien plus agréable. 

Les techniques et les matériaux d’isolation adaptés au Loir-et-Cher

Plusieurs techniques d’isolation des planchers conviennent au climat et à l’architecture du Loir-et-Cher. L’isolation par l’extérieur présente l’avantage de ne pas réduire la surface habitable. Un vide sanitaire ou un sous-sol peuvent ainsi être facilement isolés.

L’isolation par l’intérieur s’adapte bien aux bâtiments existants. Elle permet d’intervenir sans travaux lourds sur les fondations. Néanmoins, la hauteur des pièces se trouve légèrement diminuée. Différents matériaux isolants biosourcés et écologiques s’adaptent au contexte local.

La laine de bois offre d’excellentes performances thermiques. Composée à base de fibres de bois compressées, elle régule aussi l’humidité. La laine de lin possède des qualités similaires. Le liège, à base de granulés de liège expansé, allie isolation, étanchéité à l’air et résistance à l’humidité.

Le polystyrène expansé, bon marché, reste très utilisé. Placé sous une chape flottante, il isole efficacement les planchers. Les panneaux de polyuréthane, plus onéreux, mais très performants, conviennent aussi parfaitement. Quel que soit le matériau, il est essentiel de le choisir respirant et d’installer une barrière contre les remontées d’humidité.

Les défis et les solutions spécifiques

Certains bâtiments anciens typiques du Loir-et-Cher présentent des défis particuliers pour l’isolation des planchers, grâce à leur architecture. L’isolation de maisons à colombage s’avère par exemple complexe. Heureusement, des solutions innovantes comme le soufflage de ouate de cellulose entre les solives permettent de relever ces défis. Cette technique évite de toucher à la structure du bâtiment.

Sur le plan géographique, l’humidité plus élevée dans la vallée de la Loire nécessite d’accorder une attention particulière à l’étanchéité de l’isolation. L’utilisation de membranes pare-vapeur s’avère indispensable pour éviter les remontées d’humidité par capillarité. Pour faciliter la résolution de ces défis et la mise en œuvre de ces solutions spécifiques, il existe un certain nombre d’aides étatiques et publiques. 

Les aides financières et les réglementations

De nombreuses aides financières existent pour accompagner les projets d’isolation des planchers dans le Loir-et-Cher. L’Anah propose des subventions selon les revenus pour l’isolation thermique des logements de plus de 15 ans. Le dispositif MaPrimeRénov du gouvernement permet aussi d’obtenir une prime pour ses travaux d’isolation.

Les fournisseurs d’énergie comme EDF ou Engie proposent également des primes pour l’isolation planchers/sols. Enfin, un crédit d’impôt pour la transition énergétique permet de déduire 30 % des dépenses engagées dans la limite de certains plafonds.

Les nouvelles réglementations thermiques imposent des niveaux d’isolation minimum pour les constructions neuves. La future RE2020 renforce encore ces exigences de performance énergétique. Des diagnostics obligatoires encouragent à améliorer l’isolation des logements existants lors des transactions immobilières.

En conclusion, il faut retenir qu’isoler son plancher bas s’avère indispensable pour garantir le confort des logements dans le Loir-et-Cher, tout en réduisant leur empreinte écologique. Les techniques et les matériaux adaptés au contexte local ne manquent pas. Les aides financières facilitent la réalisation de tels projets, essentiels pour préparer l’avenir énergétique du territoire.