Le sel de déneigement : Avantages et meilleures pratiques

L'hiver apporte son lot de défis, notamment la neige et la glace, qui peuvent être dangereuses pour les piétons et les conducteurs. Ainsi, le déneigement et le salage des routes sont importants pour la sécurité publique et la fluidité du trafic. Un dégagement efficace réduit les risques d'accidents et évite les litiges juridiques. En ce sens, l'utilisation préventive du sel de déneigement est une solution économique pour empêcher la formation de glace. Anticiper les chutes de neige en stockant le sel avant les tempêtes assure sa disponibilité et évite les retards de livraison. En utilisant le sel de manière judicieuse, tant de manière préventive que curative, vous minimisez le gaspillage tout en maintenant des surfaces praticables et sécurisées. 

Les différents types de sel de déneigement et leurs usages

Différents types de sel de déneigement sont disponibles sur le marché. Le sel de sodium est efficace jusqu'à -6 °C, le sel de calcium peut aller jusqu'à -30 °C, et le sel de magnésium, idéal pour déneiger et éviter la glace, fonctionne jusqu'à -20 °C. Vous avez également différents types de sel, comme :

En parallèle : Cave squattée, que faire ? Quels sont les recours légaux (et illégaux) ?

  • Le sel vacuum, fin, mais avec une lourde empreinte environnementale
  • Le sel marin, respectueux de l'environnement et plus durable

Pour dégager les surfaces, un sel pur assure des résultats optimaux, qu'il soit utilisé de manière préventive ou curative. En vrac, il convient également aux surfaces plus vastes et aux applications industrielles.

Les bénéfices et les désavantages associés à l'utilisation du sel de déneigement

Les avantages du sel de déneigement sont nombreux. Il assure des routes plus sécuritaires en formant une couche protectrice, en réduisant les accidents et les réclamations d'assurance tout en améliorant l'adhérence des pneus et en diminuant les retards au travail. Cependant, son utilisation engendre des coûts pour l'achat, l'épandage et la réparation des dommages causés aux structures. Également, le sel dissout dans l'eau peut altérer les écosystèmes aquatiques, les sols et la végétation, et attirer les animaux près des routes, en accroissant le risque d'accidents.

En parallèle : Clim Atlantic Fujitsu : l’alliance parfaite de performance et d’élégance

Les meilleures pratiques pour l’application du sel

Pour un déneigement efficace et respectueux de l'environnement, voici quelques bonnes pratiques à suivre :

  • Préparez-vous en amont en disposant du matériel nécessaire et en connaissant les prévisions météorologiques
  • Optez pour le salage préventif avant l'accumulation de neige pour plus d’efficacité
  • Déblayez la neige avant d'épandre du sel pour maximiser son utilisation
  • Choisissez le type de sel adapté à votre besoin en tenant compte de la granulométrie
  • Épandez le sel de manière uniforme sur la surface à traiter
  • Stockez le sel dans un endroit sec pour préserver son efficacité
  • Utilisez les produits chimiques de déneigement avec parcimonie et recyclez-les pour moins polluer

Les alternatives écologiques au sel de déneigement

Il existe plusieurs alternatives écologiques au sel de déneigement. En premier lieu, le raclage de la neige à l'aide d'une pelle adaptée est une option efficace. Ensuite, différentes matières peuvent être utilisées pour pallier surplus de neige, comme les gravillons, le sable, les copeaux de bois, le sucre, la cendre ou encore le marc de café. Il est recommandé d'utiliser le sel de déneigement en dernier recours, et uniquement sur de petites surfaces et en petite quantité. En effet, le sel peut avoir un impact néfaste sur les sols, l'eau et la faune environnante. Limiter son utilisation et favoriser des méthodes de déneigement naturelles permet de préserver l'environnement.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés